VPS linux : utilisation, gestion et fonctionnement

Des nouveaux serveurs VPS ont été développés à partir de technologies de virtualisation avancées. En plus de disposer d’un accès à la racine avec une autonomie totale pour personnaliser les projets, en hébergeant votre site, vous gagnerez en rapidité et en ressources dédiées exclusives. Un autre avantage est aussi de pouvoir gérer votre plan de manière simple et intuitive.

En quoi consiste chaque VPS ? À quoi peut me servir un VPS ?

Chaque plan comprend des ressources essentielles telles que la mémoire, le disque, le CPU et le transfert. Tous ont également : 1 IP public, 4 adresses IPv6, un quota de sauvegarde dans un autre serveur, une bande passante dédiée et trois moyens de contrôle : la version web de VPS control, la version Android et l’accès SSH. Un vps linux a un nombre infini d’utilisations. Vous pouvez héberger un site web ou des dizaines, vous pouvez vendre de l’hébergement, mettre en place un serveur de fichiers, mettre en place un blog ou une boutique en ligne, un serveur de messagerie ou de sauvegarde. Vous pouvez étudier et pratiquer ou développer des applications, disposer d’un serveur de podcast ou de streaming et bien plus encore.

Les VPS sont-ils gérés ?

Les serveurs Linux sont généralement du type “non gérés”. Chaque utilisateur dispose d’outils différents pour maintenir son serveur à jour et sécurisé, configurer les services, installer des programmes, etc.

Comment fonctionne le serveur d’hébergement ?

Les serveurs d’hébergement sont souvent un serveur complet prêt à l’emploi. Sur un VPS Linux préalablement activé, un panneau de contrôle d’hébergement gratuit et avec les services suivants : courrier électronique, FTP, bases de données, webmail et DNS propre, peuvent être installés gratuitement. Vous pouvez héberger vos propres domaines ou ceux de tiers, par exemple lorsqu’un studio graphique produit des sites pour ses clients. La gestion du VPS est facultative, l’utilisateur conserve son accès SSH.